ÉMAUX SUR METAL DU IXe AU XIXe SIECLE
Histoire, technique et matériaux


       

Isabelle Biron

480 pages au format 21,5 x 28,5 cm
500 illustrations environ
Reliure cartonnée plein papier

Date de parution : Novembre 2015
ISBN : 978-2-87844-186-4
Télécharger la brochure PDF

Version papier
Prix : 90,00€
COMMANDER
 
Splendeur d’un art du feu et de la couleur

Ouvrage publié avec le concours du Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF) et du Centre National du Livre (CNL)

Associant l’histoire de l’art, l’archéométrie et la science des matériaux, ce livre d’un genre nouveau est le premier à être consacré à l’étude scientifique en laboratoire d’émaux sur métal. Art du feu et de la couleur, la technique de l’émail sur métal a permis la réalisation de magnifiques objets, religieux ou profane. Elle a fait en Occident l’objet d’innovations constantes, les fastes de Byzance ou de Limoges.

Une histoire prestigieuse
Ce livre retrace dans une première partie la prestigieuse histoire des émaux sur métal, depuis leur origine, qui se situe probablement dans le Bassin méditerranéen vers la fin du XVe siècle avant notre ère, jusqu’au XIXe siècle. On y découvre toutes les productions d’émaux connues en Occident, ainsi que celles de Byzance. Si le Moyen Âge et la Renaissance produisent de magnifiques émaux et inventent de nouvelles techniques, le XIXe siècle marque une renaissance de l’art de l’émail avec d’exceptionnelles créations rivalisant de virtuosité avec celles des époques antérieures.

Ce riche et vaste panorama invite le lecteur à découvrir dans leur contexte historique les diverses productions d’émaux étudiées en laboratoire et présentées dans la seconde partie de cet ouvrage : elles sont originaires de France, de Lotharingie, d’Espagne, d’Europe du Nord et de Byzance. Elles sont datées du IXe siècle avec les émaux cloisonnés carolingiens jusqu’au XIXe siècle avec les émaux peints de Limoges, en passant par le Moyen Âge avec les émaux emboutis et cloisonnés, pseudo-champlevés, champlevés, cloisonnés, de basse-taille, sur ronde bosse et par la Renaissance avec les émaux peints de Limoges.

Les secrets des émailleurs, leurs matériaux et leurs techniques
Ce livre redécouvre dans une seconde partie les secrets techniques des émailleurs, grâce aux résultats scientifiques acquis au laboratoire du Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) concernant l’analyse chimique des matériaux constitutifs des œuvres et l’étude des techniques de fabrication. Ceci pour neuf productions d’émaux sur métal datées du IXe au XIXe siècle, recouvrant la quasi-totalité des différentes techniques connues en Occident. Elles sont présentées dans leur contexte historique dans la première partie de cet ouvrage.

Cette seconde partie expérimentale, enrichie par l’étude des sources écrites datant du Moyen Âge au XIXe siècle, incite le lecteur à voyager dans le temps afin de mieux se représenter la fabrication du verre, les gestes des émailleurs et l’organisation des ateliers. L’extraordinaire variété des verres employés par les émailleurs selon les périodes et les productions apporte un éclairage nouveau sur la production verrière en général.

Avec une iconographie très riche contenant des détails photographiques et des radiographies des objets, ainsi que des tableaux d’analyses chimiques complets du métal et du verre pour chaque production d’émaux étudiée, cet ouvrage présente la synthèse la plus complète des travaux du C2RMF dans ce domaine avec de nombreux résultats publiés pour la première fois.

La communauté scientifique internationale travaillant dans le domaine des verres anciens trouvera dans cet ouvrage des données précieuses et inédites pour ses recherches. Et le grand public pourra découvrir ces objets prestigieux et souvent peu connus, dans un contexte pluridisciplinaire - historique, technique et analytique - ainsi que les méthodes de travail du C2RMF au service des musées de France entre la Science, la matière et l’art.

SOMMAIRE
Introduction
I - HISTOIRE DES ÉMAUX D’OCCIDENT ET DE BYZANCE
II - ÉTUDE TECHNIQUE ET ANALYTIQUE DES ÉMAUX AU LABORATOIRE DU C2RMF
- Les émaux cloisonnés du IXe au début du XIVe siècle
- Les émaux champlevés sur cuivre de la fin du XIe au XIVe siècle
- Les émaux de basse taille sur argent et sur or autour de 1400
- Les émaux sur ronde bosse d’or autour de 1400
- Les émaux peints de Limoges du XVe au XIXe siècle
ANNEXES
BIBLIOGRAPHIE

LES AUTEURS
Isabelle Biron, spécialiste des émaux, responsable des études sur le verre au C2RMF.
Ont également participé à la rédaction de la partie historique, parmi les meilleurs spécialistes de l'orfèvrerie : Élisabeth Delahaye, directrice du Musée national du Moyen Âge-Cluny, Jannic Durand, directeur du département des Objets d’art, musée du Louvre,Véronique Notin, directrice du musée des Beaux-Arts de Limoges, Thierry Crépin-Leblond, directeur du Musée national de la Renaissance, Écouen, Michèle Bimbenet, conservateur général au département des Objets d’art, musée du Louvre, Anne Dion, conservateur en chef au département des Objets d’art, musée du Louvre.
A participé à la rédaction de la partie technique des émaux peints de Limoges, Béatrice Beillard, spécialiste des émaux, restauratrice des musées de France


Mot de passe oublié Inscription

VOTRE COMMANDE : 0 article