LE TEMPS DE MARC AURELE (121-180)

Robert Turcan



240 pages - Format : 23 x 30 cm
Papier couché 150 g
100 illustrations
Relié pleine toile sous jaquette illustrée
et coffret maître relieur

Date de parution : Octobre 2012
ISBN : ISBN 978-2-87844-159-8

Version toile

49,00 €



Un philosophe au pouvoir ? C’était le rêve de Platon, qui s’est réalisé en 161, quand Marc Aurèle a succédé à l’empereur Antonin le Pieux. Cette promotion de la sagesse à une souveraineté absolue devait mettre un terme aux maux du genre humain...

Hélas ! Le règne de Marc Aurèle fut, pour une large part, un temps de malheurs pour le monde romain : épidémie meurtrière, crise économique et financière consécutive aux premières invasions barbares en Italie du Nord, guerres sanglantes et inexpiables durant plus de douze ans sur le front danubien. L’empereur n’était pas responsable d’une situation sur laquelle l’optimisme de son prédécesseur avait entretenu certaines illusions. Il a fait face en parfait honnête homme à la charge écrasante dont il héritait, sachant recruter des collaborateurs suivant leurs compétences (et non pas leur naissance), traitant tous les procès en juge scrupuleux, légiférant toujours avec humanitas. Mais la vie intellectuelle et religieuse de l’Empire avait subi les effets d’une débilitante sécurité, avant les contrecoups qui mettaient fin à la fameuse « paix romaine », et l’art contemporain s’en est fortement ressenti.

Né en 1929, ancien élève de l'École Normale Supérieure, puis membre de l'École française de Rome, Robert Turcan a enseigné à l'Université de Lyon, puis à la Sorbonne (Paris IV). Il est depuis 1990 membre de l'Institut. Il a publié différents ouvrages sur l'iconographie antique et les religions du monde romain, notamment Les sarcophages romains à représentations dionysiaques, Mithra et le mithriacisme, Héliogabale et le sacre du Soleil, Les cultes orientaux dans le monde romain, L'art romain dans l'histoire, Rome et ses dieux, Messages d'outre-tombe, Liturgies de l'initiation bacchique à l'époque romaine.

Né en 1929, ancien élève de l'École Normale Supérieure, puis membre de l'École française de Rome, Robert Turcan a enseigné à l'Université de Lyon, puis à la Sorbonne (Paris IV). Il est depuis 1990 membre de l'Institut. Il a publié différents ouvrages sur l'iconographie antique et les religions du monde romain, notamment Les sarcophages romains à représentations dionysiaques, Mithra et le mithriacisme, Héliogabale et le sacre du Soleil, Les cultes orientaux dans le monde romain, L'art romain dans l'histoire, Rome et ses dieux, Messages d'outre-tombe, Liturgies de l'initiation bacchique à l'époque romaine. et, en 2006 et 2008 aux Éditions Faton, Constantin et son temps et Hadrien, souverain de la romanité.