Bourguignons, Francs-Comtois et Bressans de 1830 à 1850

Bouttier Pierre



324 pages au format 21,5 x 28,5 cm
plus de 400 illustrations
relié pleine toile sous jaquette illustrée

Date de parution : Décembre 2007
ISBN : 978-2-87844-099-7

Version toile

78,00€ 25,00€

NOUVEAU PRIX : 25 € au lieu de 78 €

"vus par des voyageurs célèbres et peints par eux-mêmes"

La population de la France au cours du XVIIIe siècle augmente lentement passant en un siècle, dans ses limites actuelles, de vingt millions à vingt-cinq millions habitants. Au début du XIXe siècle se produit une explosion démographique et la France compte trente-cinq millions d'habitants au milieu du règne de Louis Philipp vers 1840. Des changements profonds sont intervenus dans les campagnes et nos provinces offrent un nouveau visage que découvrent les voyageurs et que célèbrent les écrivains locaux. Cette nouvelle France décrite par des auteurs du terroir fait l'objet d'un ouvrage monumental - Les Français peints par eux-mêmes - édité par Léon Curmer dans les années 1839-1842.

À cette époque, les gouvernements de Bourgogne et de Franche-Comté couvraient les deux régions administratives actuelles et celui de la Bresse était limité au département de l'Ain –

Le livre de Pierre Boutier nous présente la vie dans ces huit départements (01, 21, 25, 39, 58, 70, 71 et 89) sous le règne de Louis Philippe dans les années 1830 à 1848.
Après quelques textes introductifs, la deuxième partie du livre nous propose, écrits par des personnages célèbres, les récits de leurs voyages dans ces régions et à cette époque : Alexandre Dumas, Charles Nodier, Victor Hugo, Prosper Mérimée, Honoré de Balzac, Stendhal. De nombreuses gravures de l'époque montrent les monuments et les sites tels que ces voyageurs les ont découverts.

La partie suivante reproduit en fac-similé cent vingt pages du célèbre ouvrage de Curmer consacré aux trois provinces avec de belles illustrations : personnages colorés en costume d'époque, dessins, partitions musicales accompagnant les chansons. On voit ainsi défiler non seulement les personnages typiques des trois provinces – le Bourguignon, le Franc-comtois, le Bressan – mais aussi des gens de métier – le vigneron, le mineur, le flotteur, le propriétaire campagnard.

Nous pénétrons ensuite dans un domaine inattendu, celui des statistiques nées des recensements de l'époque. Très différentes de celles qui sont divulguées de nos jours, ces statistiques nous révèlent le sort des habitants dans leur vie quotidienne, leur éducation et leurs habitudes alimentaires.