DE BRONZE ET DE PIERRE DURE - Un cadeau espagnol à Napoléon

Marie-France Dupuy-Baylet et Jean Vittet et Christophe Beyeler et José Luis Sancho et Javier Jordan de Urries y de la Colina et Isabelle Tamisier-Vétois



176 pages
Format : 16 x 24 cm
156 illustrations
relié dos carré cousu collé

Date de parution : Octobre 2013
ISBN : 978-2-87844-183-3

Version en français

19,00 €

> Voir toute la collection des Expositions-dossiers du château de Fontainebleau

Préface de Jean-François Hebert, Président de l'Etablissement public de Fontainebleau et Xavier Salmon, Conservateur général, directeur du patrimoine et des collections du chateau de Fontainebleau

En avril 1808, Napoléon convoqua à Bayonne Charles IV et Ferdinand VII d’Espagne. Le père et le fils se disputaient la couronne, et Napoléon les départagea à sa façon, en nommant roi son frère aîné Joseph. C’est en vain que Charles IV avait apporté dans ses bagages un cadeau somptueux : le surtout pris à la « Casa del Príncipe » à l’Escurial.

Ce surtout, ou centre de table, qui exprimait symboliquement la puissance de la monarchie des Bourbons, était un magnifique exemple du savoir-faire de la manufacture madrilène du Buen Retiro. Cet objet spectaculaire, fait de pierre dure enrichie de bronze doré, d’intailles et de camées, fut dédaigné par les Français. Décision fut prise de démanteler l’ensemble, de restaurer certains éléments et d’en transformer la plupart. Intervinrent alors le sculpteur mosaïste Belloni, le bronzier Thomire et les horlogers Lepaute et Bailly. Les éléments provenant du surtout dépecé furent répartis entre les Tuileries, Fontainebleau, Trianon et Meudon, ou restèrent au Garde-Meuble impérial.

Le temps d’une exposition, ces pièces sont réunies au château de Fontainebleau, qui en présente déjà bon nombre dans le Petit Appartement de l’Empereur et dans le musée Napoléon Ier, qui évoque les fastes du Premier Empire dans le réseau français des musées-châteaux.