MARQUETERIES VIRTUOSES AU XIXE SIÈCLE – BREVETS D'INVENTIONS

Marc Maison et Emmanuelle Arnauld



Format : 21,5 x 28,5 cm
96 pages
100 illustrations environ

Date de parution : Septembre 2012
ISBN : 978-2-87844-170-3

Version toile

40,00 €

Cet ouvrage dévoile un pan de l’histoire du mobilier au XIXe siècle resté méconnu : celui des brevets de marqueteries virtuoses. À la faveur de l’industrialisation croissante, puis des grandes Expositions Universelles, cinq fabricants inventent des procédés originaux qui renouvellent les modes d’ornementation traditionnels. Rivart, en 1849, met au point d’éblouissantes marqueteries de porcelaine ; Cremer, en 1850, utilise la galvanoplastie pour réaliser des meubles en marqueterie de métal, qui font écho à l’engouement pour le style néo-Boulle ; Fourdinois, en 1864, imagine un procédé de placage en relief unissant sculpture et marqueterie ; Duvinage, en 1874, renouvelle l’emploi de l’ivoire en créant d’extraordinaires mosaïques cloisonnées. Le tournant des XIXe et XXe siècles ne sera pas ensuite exempt d’innovations, comme le prouvent les incrustations de Kayser Sohn, utilisant là encore la galvanoplastie.

Mêlant tradition et innovation, au croisement de l’histoire du goût et de l’histoire des techniques, les brevets de marqueteries virtuoses illustrent au siècle de l’éclectisme la profonde originalité des arts décoratifs sous le Second Empire et à l’aube de la troisième République.

SOMMAIRE
- Une histoire de goût - La marqueterie en France entre 1840 et 1880
- Une histoire des techniques - Brevets et progre?s industriels
- Le brevet Rivart - Marqueterie de porcelaine
-Les brevets Fourdinois - Aux frontières de la marqueterie et de la sculpture
- Cremer et Kayser Sohn - Les proce?de?s galvanoplastiques
- L'ivoire cloisonné de Duvinage - L’utilisation nouvelle
- ANNEXES
- Loi du 7 janvier 1791 relative aux découvertes utiles et aux moyens d’en assurer la propriété à ceux qui seront reconnus en être les auteurs
- Loi du 25 mai 1791 portant règlement sur la propriété des auteurs d’inventions et découvertes en tout genre d’industrie Nouvelle loi du 5 juillet 1844 sur les brevets d’invention - Bibliographie

L’AUTEUR
Marc Maison est un antiquaire réputé et spécialisé dans le mobilier de cette époque ; sa collaboratrice, Emmanuelle Arnauld, historienne de l’art, a soutenu un mémoire sur l’histoire des brevets de marqueterie.