Le mobilier du musée Jacquemart-André

Bill G.B. Pallot et Nicolas Sainte Fare Garnot



260 pages au format 23 x 30 cm
plus de 200 illustrations couleurs
relié plein cuir, tête dorée or 22 carats dans un coffret maître-relieur avec liseré cuir

Date de parution : Octobre 2006
ISBN : 978-2-87844-077-5

Version cuir

165,00 €

Version toile

117,00€ 79,00€

Le 7 mai 1876, Édouard André inaugurait brillamment son hôtel particulier, véritable palais construit et décoré dans le goût du XVIIIe siècle par l'architecte Henri Parent. À partir de 1880, il entreprit de faire de l'ameublement de son hôtel une vitrine de la création française des origines au XVIIIe siècle, rivalisant dans ses achats auprès des antiquaires parisiens avec Richard Wallace qui constituait alors la célèbre collection londonienne.

Après sa mort survenue en 1894, sa femme Nélie André, dont il avait fait sa légataire universelle, continua à enrichir les collections de son hôtel parisien et de sa résidence des champs à Chaalis. Elle mourut en 1912, ayant légué ses demeures et ses collections à l'Institut de France qui, l'année suivante, ouvrit au public le musée Jacquemart-André.
Après la réouverture du musée en 1996, au terme de travaux de rénovation, un comité composé de mécènes et d'historiens d'art a entrepris et mené à bien la restauration de quelques-uns des chefs-d'œuvre du mobilier de Jacquemart-André.

Le moment était donc venu pour que cette collection, jusqu'à ce jour en grande partie inédite, fasse l'objet d'une présentation complète dans un livre d'art richement illustré.